🛑 Kawtef ! Une “niaarel” tente d’empoisonner son mari et sa coĂ©pouse en Ă©tat de grossesse

0
156

Pour comprendre cette affaire de tentative d’assassinat sur son Ă©poux Ă©migrĂ© M. D et sa coĂ©pouse D. M âgĂ©e de 19 ans, il faut remonter dans la nuit du 21 dĂ©cembre dernier, date Ă  laquelle le sieur M. D. Ă©migrĂ© en France, s’est prĂ©sentĂ© dans les locaux du commissariat central de Tambacounda pour porter plainte contre sa 2e Ă©pouse, F. T âgĂ©e de 18 ans qu’il a mariĂ©e il y a juste 1 mois. Il l’accuse d’avoir tentĂ© de l’empoisonner avec la “awo” D. M âgĂ©e de 19 ans, en Ă©tat de grossesse très avancĂ©.

Lors de son audition, l’Ă©poux a dĂ©clarĂ© que la nuit des faits, sa deuxième femme a attendu l’absence de sa première Ă©pouse pour servir le dĂ®ner qu’elle n’a pas prĂ©parĂ©. Mais Ă  peine a-t-il commencĂ© Ă  manger avec la “awo” qu’il a senti un morceau de verre dans sa bouche. Il demande Ă  sa deuxième Ă©pouse d’arrĂŞter de manger. Surpris, il interpelle son Ă©pouse, qui n’a pas rĂ©pondu. Le mari prend son courage Ă  deux mains et se rend au commissariat central pour se plaindre.

La tĂ©nacitĂ© et la perspicacitĂ© des enquĂŞteurs font constater la prĂ©sence de tessons de bouteille dans le repas, après y avoir versĂ© de l’eau. Cueillie et conduite dans les locaux de la police, la deuxième Ă©pouse reconnait avoir mĂ©langĂ© des tessons de bouteille avec le dĂ®ner dans le but de tuer son mari et sa coĂ©pouse. Elle explique son geste par le fait que c’est une femme Ă©tablie dans le Boundou qui lui a suggĂ©rĂ© de tuer son mari et sa coĂ©pouse. L’enquĂŞte des limiers a permis de dĂ©couvrir dans la valise de F. T un sachet rempli de tessons de bouteilles soigneusement dissimulĂ©s sous ses habits. Le mari et sa 1ere femme ont Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©s Ă  Kaolack oĂą ils Ă©tĂ© rĂ©fĂ©rĂ©s après un passage au centre hospitalier rĂ©gional de Tambacounda.

DĂ©fĂ©rĂ©e vendredi 23 dĂ©cembre au parquet, la deuxième femme est inculpĂ©e pour les dĂ©lits «de tentative d’assassinat», puis placĂ©e sous mandat de dĂ©pĂ´t Ă  la maison d’arrĂŞt et de correction de Tambacounda. Elle file vers une session de chambre criminelle. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici