🛑 D’Ă©normes dĂ©gâts matĂ©riels Après un incendie accidentellement causĂ© par un enfant de 3 ans “Da done fo si allumette bi…”

0
352

Plusieurs chambres d’une maison de location, dans la commune de Matam, occupĂ©es en grande partie par des femmes et leur famille, au niveau du quartier Tantadji, ont Ă©tĂ© embrasĂ©es par un incendie dans la nuit de samedi Ă  dimanche. 


Sans avoir fait de victime, le sinistre causĂ© par un jeune garçon, qui s’est dĂ©clarĂ© dans la chambre de ses parents, vers 21 h 00,  s’est rapidement propagĂ© sur les autres pièces du bâtiment, rĂ©duisant en cendre, matelas, armoires, rĂ©frigĂ©rateurs, ustensiles de cuisine et des vivres…


Alors que ses parents se trouvaient dans la cour, le jeune garçon de trois ans qui jouait avec des allumettes dans la chambre, a, accidentellement mis le feu à un matelas en éponge qui s’est consumé, atteignant par la suite les rideaux et d’autres matériels combustibles.

C’est soudainement, alertĂ©s par les cris de l’enfant paniquĂ© qui est sorti en courant de la chambre, que ses parents et les colocataires, constateront stupĂ©faits, l’énorme fumĂ©e puis les flammes qui se dĂ©gageaient des pièces de l’intĂ©rieur. 


En quelques minutes, celles-ci avaient  atteint les autres chambres adjacentes et des lames de feu qui ont touchĂ© les vieux câbles Ă©lectriques du bâtiment, avaient fini d’embraser le plafond et les poutrelles en bois de la toiture en zinc.  


ConfrontĂ©s Ă  l’opacitĂ© des fumĂ©es et d’un rideau de feu, des voisins ameutĂ©s par les hurlements et les cris d’appels au secours, verront leur intervention peu concluante. Ce, malgrĂ© les efforts consentis pour stopper la propagation des flammes qui avaient  fini d’installer un brasier sur le couloir d’entrĂ©e, avec des risques d’explosion liĂ©s Ă  la prĂ©sence de bouteilles de gaz et de rĂ©frigĂ©rateurs …
L’incendie sera éteint après la mobilisation sur les lieux de plus d’une dizaine d’éléments des sapeurs-pompiers de la région à travers une intervention de haute facture, vivement applaudie par les populations.

Cependant, les dĂ©gâts sont importants !  Tout est dĂ©truit : lits, armoires, matelas, rĂ©frigĂ©rateurs, vĂŞtements, ustensiles de cuisine et vivres n’ont pas Ă©chappĂ© Ă  l’intensitĂ© des flammes qui ont quasiment tout ravagĂ©. Un drame pour des mères de famille Ă  faibles revenus, dont la plupart sont des marchandes ambulantes.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici